Cycles MBSR – Méditation de pleine conscience sur le 06, Nice, Antibes & La Porte de Monaco - Formation en milieu hospitalier et médico-social

Nous avons 201 invités et aucun membre en ligne

Formation aux soins palliatifs

Personnels soignants et aidants à domicile

 

plumes3

La prise en charge palliative & accompagnateurs fin de vie

Les progrès dans le champ de la santé génèrent une augmentation de l’espérance de vie. De ce fait de nombreuses personnes voient la durée de leur existence allongée, dont certaines présentent des maladies chroniques complexes, des pathologies dites « de longue durée » ou bien encore présentent des handicaps de plus en plus sévères. Hors, selon la définition de la loi, toute personne atteinte d’une maladie grave, évolutive ou terminale, doit pouvoir bénéficier de soins spécifiques, relevant « de soins palliatifs ».

Cette prise en charge consiste en des soins actifs, délivrés dans une approche globale et interdisciplinaire, dont l’objectif est de soulager les douleurs physiques et autres symptômes s’y rattachant. Cet accompagnement prend aussi en compte les souffrances psychiques, les difficultés sociales et la détresse spirituelle.

Les soins palliatifs ont donc pour mission de mettre en œuvre une vaste prise en charge dont les soins prodigués, le sont de manière à privilégier la meilleure qualité de vie possible.

Ces soins s’adressent au patient, sa famille et à ses proches, à domicile et en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font également partie de la démarche palliative.


Traitement palliatif

 

Les soignants en première ligne

La « loi Léonetti », depuis 2005 apporte des réponses et des repères quant à la conduite à tenir face à la personne mourante ou en traitement palliatif. Le cadre est posé, les conduites à tenir sont claires, tout en insistant sur le fait que chaque situation présente des particularités.


Mais qu’en est-il de la connaissance de cette loi et des conditions de son application ? Est-elle communément considérée et vécue comme un soutien par les acteurs de soins ? Au delà des principes exposés dans la loi, que se passe-t-il sur le terrain, dans la réalité quotidienne des institutions et à domicile ?


Quelles réponses sont apportées aux difficultés qui jalonnent le vécu des soignants ?


Palliatif

 

Une displine médicale à part entière

En participant à cette formation les soignants prennent conscience du fait que les soins palliatifs constituent désormais une discipline médicale à part entière dont les notions couvrent le champ médical et para médical ainsi que d’autres disciplines dont la psychologie, la philosophie et l’éthique.

Cette approche fondamentale de l’humain rappelle aux professionnels de la santé que leur fonction est d’accompagner l'autre dans une rencontre, singulière. L’accent est mis sur la nécessité d’une collaboration interdisciplinaire qui seule rend possible la communication entre les différents intervenants auprès du malade et la prise en charge de ce dernier. (référence du Manuel de soins palliatifs, ouvrage coordonné par D.Jacquemin).

Cette formation insiste sur les aspects pragmatiques des soins au quotidien, accompagnés de leurs lots de difficultés et de questionnement. Cette approche permet une libre circulation de parole. Les avis partagés, dans leur diversité, leurs points communs et leurs différences, portent le groupe vers un cheminement basé sur la réflexion.

 


 

Condition et réalisation de la formation

Cette formation ne demande pas de conditions spécifiques si ce n’est un espace suffisant pour réaliser des jeux de rôle à 2 ou à 3.

De nombreux documents de références sont remis aux soignants lors de la formation.