Cycles MBSR – Méditation de pleine conscience sur le 06, Nice, Antibes & La Porte de Monaco - Formation en milieu hospitalier et médico-social

Nous avons 203 invités et aucun membre en ligne

Constat et fondement de la formation

 

soin palliatifs

Un savoir-être et un savoir-faire

Cette formation permet l’acquisition de connaissances et de repères nécessaires à un savoir être et un savoir faire dans la relation « Soignant-Soigné ».

La fin de vie est un moment si particulier et interpellant qu’il est resté longtemps dans le silence. Grace à la « loi Léonetti » puis la « loi Léonetti - Claeys » nous avons maintenant un cadre législatif et de conduite à tenir, de référence.

D’autre part les soins palliatifs sont depuis une vingtaine d’années reconnus comme des soins spécifiques qui jouent un rôle considérable pour la personne en partance et ses proches.

L’aide à domicile et l’auxiliaire de vie accompagnent les bénéficiaires quel que soit leur état de santé et sont parfois très démunies devant des situations interpellantes auxquelles elles ne sont pas préparées. De ce fait elles ne peuvent apporter de réponse par manque de connaissances.

En milieu hospitalier les soignants travaillent en équipe et bénéficient d’un temps de transmission des soins. Par contre, travaillant seule au domicile, la personne aidante, bien qu’elle soit isolée, est cependant celle qui recueille le plus d’informations sur l’état de santé du bénéficiaire. Elle partage en effet et bien souvent avec la personne malade, davantage de temps que les soignants et parfois même la famille.

Nous savons, aux vues de l’évolution démographique de notre région, que le nombre de fin de vie à domicile est en forte augmentation. De ce point de vue, le rôle de l’auxiliaire de vie et de l’aide à domicile est très important, nous pouvons même dire qu’elle joue un rôle pivot dans cette prise en charge spécifique.

La spécificité de cette prise en charge est en train d’évoluer et il est souvent demandé aux aidants(es) à domicile d’effectuer des actes tels que l’aide à la toilette, la prise de médicaments, la surveillance de certains symptômes, la nutrition, l’hydratation, la miction … Sans le vouloir et afin de répondre aux besoins des bénéficiaires nous assistons à un glissement de fonction et l’auxiliaire de vie assume souvent par simple humanité, le rôle de garde malade.

Cette formation répond à la nécessité de clarifier les limites de ce qui relève des spécificités de l’auxiliaire de vie et de l’aide à domicile.
Elle permet aussi de donner des outils de communication, d’accompagnement dans la relation d’aide ainsi que les conduites à tenir en fonction de la diversité des situations telles que les maladies chroniques, les problèmes respiratoires, le suivi de la douleur, la phase terminale, les personnes à appeler en cas d’urgence …

Cette formation donne aussi les outils pratiques de « Toucher-détente » afin de développer les techniques de communication verbale et non verbale qui renforce la qualité bienveillante de la relation.


Loi Léonetti

Construite sur 2 journées, cette formation apporte un éclairage sur les différents principes de cette loi et de son application, notamment du point de vue législatif en s’appuyant sur des situations concrètes de façon à répondre au plus près aux questionnements de terrain. Les définitions essentielles telles que l’acharnement thérapeutique, l’euthanasie et la sédation, les directives anticipées et la personne de confiance sont exposées et discutées sur la base d’étude de cas proposés par les participants.

Les grandes lignes de la prise en charge de la douleur physique sont exposées avec notamment l’utilisation des échelles d’évaluation dans la prise en charge de la douleur et la nécessité d’anticiper la médication avant les mobilisations ou les examens invasifs.

Une étude approfondie porte sur : la souffrance psychique, l’importance des soins de confort, la place de la communication avec le patient et la famille, le dialogue au sein même de l’équipe soignante et  la nécessité de l’existence d’un comité d’éthique.
Un temps de réflexion et de dialogue aborde le sujet des soins prodigués au corps de défunt, le transfert du corps et le rendu des affaires, autant d’actions, chargées d’une forte dimension émotionnelle.

Sont également abordés les sujets de l’aide apportée par les associations de bénévoles.
Enfin, Quel soutien proposer face au questionnement existentiel des patients comme des soignants ?

Supports pédagogiques

  • Un dossier pédagogique sera remis à chaque participant, comprenant le programme  de l’action et les références de l’intervenant.
  • Supports de cours et documents techniques remis aux participants reprenant l’ensemble des modules présentés.
  • Echelles d’évaluation de la douleur.
  • Echelle d'évaluation du niveau d'épuissement professionnel (échelle de Maslach).

voir l'article de loi