Activité auto-entrepreneur - Siret 382 401 818 00036 - N° Formateur 93 06 06470 06 - Agréé DataDoc

  • Accueil
  • Le toucher thérapeutique

Toucher-détente & Toucher-relationnel

le toucher au service du soinLe toucher au service du soin et de la relation thérapeutique.

En tant que soignant, nous sommes confrontés, dans notre pratique quotidienne, au corps de l’autre et à la dimension thérapeutique du toucher. Ces aspects sont indissociables du contact humain auquel il donne lieu (extrait de l’ouvrage « Le toucher dans la relation soignant- soigné » à l’intention des IFSI).

Lire la suite

Formation sur le toucher

Des exercices et des temps de réflexion

De nombreux exercices et de temps de réflexion afin d’aborder les points suivants :

  • Définition du code éthique.
  • Bref historique afin de poser le cadre relatif au « toucher détente ».
  • La place du retour de ce soin lors des transmissions en équipe et sa traçabilité dans le dossier du patient, en lien avec le (la) kiné et le (la) psychologue.
  • Eveiller la sensibilité du toucher.
  • Développer sa propre écoute corporelle afin de se positionner de façon équilibrée, détendue et souple.
  • Ressentir et respecter la « juste distance ».
  • Découvrir et décoder le langage corporel, ses signes et ses gestes.
  • Différencier la qualité du « toucher » suivant s’il s’agit  d’un accompagnement à visée de relaxation, prise en charge de la douleur, soins palliatifs ou phase terminale.
  • Différencier les touchers dans la relation soignant-soigné :
    • Toucher relationnel
    • Toucher relaxant
    • Toucher contenant
    • Toucher dynamisant
    • Toucher apaisant
  • Mise en pratique des techniques spécifiques aux différentes parties du corps.
  • Adapter les huiles végétales et essentielles suivant l’état, le désir et les besoins du patient.
  • Choisir le silence ou bien l’accompagnement musical.
  • Savoir accueillir le silence ou la parole du patient.
  • Pouvoir, au besoin, détendre un(e) collègue de travail grâce au « massage minute ».

En conclusion : réflexions autours de la place prépondérante du « toucher-détente » dans une démarche de prise en charge globale.


 

Programme de formation
„ Toucher-Détente. “

formation sur 2 journées

Programme de formation

le programme sur 2 jours

 

Toucher-détente

Première journée

Au cours de cette journée les participants sont tout de suite mis en situation de pratique grâce à des exercices ludiques de rencontre à 2 puis en groupe. Ainsi les mécanismes d’inhibition disparaissent rapidement et la confiance dans le « toucher » se développe de façon naturelle et intuitive.

L’accent est mis sur l’importance du positionnement de soi afin que ce soin soit pour le soignant, un temps de détente. L’attention se porte sur l’écoute des sensations corporelles et la fluidité de la respiration de façon à induire la libération des tensions.

Au cours de cette journée, la pratique du massage s’élabore au niveau des mains, bras, épaules et dos.
Une attention particulière est portée sur  les règles à retenir pour une bonne utilisation des huiles végétales et des huiles essentielles.

Tout contenu notionnel est d’abord expérimenté puis analysé de façon à favoriser la spontanéité.

Certaines séances se réalisent avec un support musical pour induire une certaine rythmique du geste, d’autres se font au contraire dans le silence pour habituer le soignant à cet espace de douce tranquillité inhérente à la non parole.

 

Matinée

  • Présentation des participants sur la base d’un jeu de rencontre à 2, d’ancrage au sol et d’équilibre. Ces exercices servent de support afin d’être en contact puis dans le soutien de l’autre en toute sécurité, en position debout puis en position assise.
  • Temps d’attention portée sur la respiration et le positionnement de soi.
  • Retour de toutes les sensations et réflexions qui se sont révélées au cours de l’exercice précédent et élaboration des principes de base de cette pratique fondée sur le toucher.
  • Définition du code éthique et bref rappel de l’historique de cette pratique afin de poser le cadre relatif au domaine hospitalier.
  • Support ludique en ronde pour un massage des mains afin de découvrir les différents touchers : sécurisant, contenant, apaisant, dynamisant.

 

Après midi

  • Rappel des interdictions au soin du toucher-détente.
  • Précisions sur le retour de ce soin au cours des transmissions et dans le dossier du patient.
  • Réflexions autour de la dimension psychologique du toucher.
  • Analyse des conditions préalables pour créer un espace sécurisant et une ambiance chaleureuse, dans le contexte d’une chambre d’hôpital.
  • Analyse des postures du patient et des messages qui en découlent ainsi que des différents positionnements envisageables qui favorisent le confort.
  • Quelques bases de l’Aromathérapie : Il est important de différentier les huiles essentielles des huiles végétales et de connaître les règles de sécurité pour leur utilisation.
  • Découverte et mise en pratique du toucher-détente suivant les différentes zones corporelles : « mains-bras » « épaule-dos ».
  • Temps de partage et bilan de la journée.

Seconde journée

En tout premier lieu, un bilan de la semaine écoulée permet de vérifier si les techniques apprises se sont intégrées aux pratiques des soignants au quotidien, au contact des patients. Ceci sert de support pour répondre aux questionnements  des participants si un réajustement est nécessaire.

Au cours de cette journée, les autres parties du corps sont abordées à savoir les zones « pieds chevilles mollet genou », et « tête visage ».
Pour les patients sont également étudiées les techniques de « Toucher Détente Global », de « Relaxinésie » ainsi que les « champies ».

Enfin la pratique du  massage minute à utiliser entre collègues en position assise et par-dessus les vêtements vient compléter ces 2 journées de formation.


« Pour prendre soin de l’autre,
il est nécessaire de prendre soin de soi. »

 Matinée

  • Retour sur la ou les semaines écoulées avec analyse des points forts et des éventuelles difficultés rencontrés au cours de cette pratique avec les patients.
  • Découverte du « Toucher Détente global ». Cette pratique est particulièrement adaptée au milieu hospitalier puisqu’elle se réalise par-dessus les habits, parfois à même le drap. Recommandée pour les patients douloureux, anxieux et en fin de vie, en service de réanimation, de gériatrie et en cancérologie.
  • Entrainement à la pratique des « Champies » : terme utilisé en Inde pour qualifier une certaine qualité de toucher fondé sur de légères pressions enveloppantes, légères et rassurantes qui se réalisent à même le tissu et/ou le drap.
  • Pratique du massage au niveau « pied, cheville, mollet et genou ».
  • Retour et échanges sur les pratiques de la matinée.

 

Après- midi

  • De façon ludique, autours d’un lit hospitalier et d’une chaise de repos à dossier inclinable, les participants imaginent et mettent en œuvre tous les positionnements possibles pour le patient et pour soi même.
  • Initiation à la Relaxinésie : il s’agit d’une méthode qui est fondée sur les mobilisations passives. A l’aide d’un tissu souple glissé sous la tête, le bras ou la jambe, le soignant redonne du mouvement aux différentes parties du corps qui sont restées longtemps immobilisées. Très agréable, cette technique se réalise tout en douceur et améliore grandement l’état physique et psychique du patient dans l’incapacité de se mouvoir.
  • Pratique du massage au niveau « nuque, tête, visage »
  • Détente express auprès des collègues en « surchauffe » : quelques manipulations de « massage-minute » très simples à utiliser en toutes circonstances.
  • Bilan et évaluation orale et écrite de la formation.