Activité auto-entrepreneur - Siret 382 401 818 00036 - N° Formateur 93 06 06470 06 - Agréé DataDoc

  • Accueil
  • Prévention de l'épuisement professionnel GSAVAD

Les auxiliaires de vie et les aides à domicile

prevention de l epuissement professionelLa Formation

Les auxiliaires de vie et les aides à domicile sont chargées d’aider les personnes en difficulté, malades ou dépendantes. Elles leur permettent d’accomplir les tâches et activités de la vie quotidienne et peuvent être amenées à faire leur toilette, les habiller et les alimenter. Elles représentent également pour les bénéficiaires un soutien moral dans la vie de tous jours et les aident ainsi à ne pas s’enfoncer dans une situation d’isolement.

En soi, ce qui vient d’être énoncé parait simple et relativement facile, néanmoins la réalité des relations humaines est tout autre car intervenir de façon régulière à domicile signifie partager l’intimité de la personne. Hors, les processus psychologiques de transfert et contre transfert entrent en action, les habitudes émotionnelle s’installent et nous savons que les personnes âgées fonctionnent parfois dans des mécaniques relationnelles compliquées.

Ce métier de contact requiert donc une bonne condition physique, des qualités humaines d’écoute, de patience et de vigilance ainsi qu’un esprit d’initiative pour faire face aux situations d’imprévu, parfois même d’urgence.


 

La gestion du stress pour les professionnels de l’accompagnement

 Cette formation peut s’effectuer sur 2 ou 3 journées

(en fonction des disponibilités)

Des comportements nouveaux contre le stress :

  • Cette formation permet aux professionnels de l’aide à domicile d’acquérir des outils adaptés aux situations stressantes du quotidien en mobilisant de nouveaux comportements.
  • Ils développent leurs capacités d’écoute et de compréhension de la nature humaine et ses « rouages relationnels ».
  • Ils observent et analysent l’exercice de leur profession dans le cadre et la structure de leur missions professionnelles.
  • Ils acquièrent des techniques de récupération, de détente et de centrage.
  • Cette meilleure connaissance de soi, de l’autre et de la relation permet de développer davantage de confiance. De ce fait les risques de tensions diminuent, la fatigue est moins présente et les actions plus efficaces.

Les clés pour améliorer les relations des auxiliaires de vie.

  • Il s’agit de découvrir et d’intégrer des techniques de gestion du stress.
  • Pouvoir entendre et respecter ses propres limites, répondre à ses propres besoins de façon à maintenir un état d’équilibre et de disponibilité auprès du bénéficiaire.
  • Connaître les rouages d’une communication aidante verbale et non verbale.
  • Comprendre les enjeux émotionnels de la relation « aidant- bénéficiaire ».
  • Prendre le temps et le recul nécessaire face aux comportements « réactifs ».
  • Reconnaître ses propres émotions sans s’identifier au jeu émotionnel.
  • Demeurer présent dans la bienveillance de l’autre unie à l’estime de soi.
  • Communiquer plus aisément avec les responsables hiérarchiques et s’appuyer sur eux en tant que personnes ressources.

 

Programme de formation pour la gestion du stress et la prévention de l’épuisement professionnel

Les trois journées de formation sont articulées autours de plusieurs axes.


La première journée est un temps de découverte: rencontre du groupe, énoncé et évaluation des causes de tensions et de difficultés multiples, découverte des techniques de relaxation, des processus de stress et enfin, découverte du fonctionnement personnel de chacun.

Au cours de la deuxième journée les participants grâce à de nombreux exercices, approfondissent  les expériences de détente et analysent l’origine des difficultés abordées la veille.

La troisième journée est consacrée à une appropriation des différents outils de relaxation, au développement d’une communication équilibrée et à l’élaboration d’un programme de « mieux être ». La conclusion se décline sur la base d’un engagement personnel.


Première journée

Matinée

  • Présentation de chacun des participants sur la base d’une séance de relaxation assise (respiration abdominale) accompagnée de 2 questions : Quels sont les 2 qualificatifs pour décrire l’état dans lequel " je suis ici et maintenant " ? et " Qu’est ce que j’attends de ces 3 journées de formation ? ". Cet exercice permet de prendre conscience des sensations corporelles et d’entendre leurs messages, cela permet aussi de se rendre compte que les problèmes que l’on pensait personnels concernent en fait tout le monde.
  • Après la pause nous reprenons en répondant à un questionnaire d’évaluation de l’état de stress (échelle de MASLACH) qui répertorie le niveau d’épuisement professionnel, le niveau de dépersonnalisation ainsi que celui de l’accomplissement personnel.
  • Sur cette base nous analysons les 7 facteurs de stress : 1/ La perte ; 2/ Les incohérences liées aux buts et aux valeurs ; 3/ Les relations difficiles et tendues avec les autres ; 4/ La solitude et l’absence de relation ; 5/ Les petites contrariétés quotidiennes ; 6/ La vitesse et le rythme de vie accéléré ; 7/ L’environnement extérieur. Ces explications permettent à chacun de mieux se situer et de repérer s’il s’agit de difficultés liées au travail, aux problèmes personnels, à une surcharge de tâches etc.

 

Au retour de la pause repas

  • Reprise des exercices de respiration (nettoyante), puis projection d’un diaporama portant sur les home globe 03mécanismes du stress, ses implications et ses solutions.
  • Rappel de l’interaction entre le stress de la vie professionnelle et la vie intime ainsi que le lien entre le stress et la prévention de l’épuisement.
  • Suite à cette analyse chacun élabore la liste de ses propres besoins (repos, dormir, rire …) suivi en groupe de la liste des plaisirs (un repas entre ami, nager, aller au hamam …). En conclusion à cet exercice, chacun réfléchi sur sa façon de s’accorder un temps de ressourcement et à quand remonte le dernier moment de « vrai » repos. (ref: La pyramide de Maslow).
  • Sur la base d’un exercice d’écoute à 2 et en silence, chaque personne à son tour exprime à sa ou son partenaire son ressenti dans les situations de stress.
  • Nous reprenons ce partage en groupe de façon a analyser les mécanismes émotionnels qui sous-tendent les difficultés rencontrées aussi bien dans le cadre professionnel que personnel. Cette approche permet de comprendre que l’humain est un être émotionnel, sentimental et sensoriel. De ce point de vue la colère peut être considérée comme un mécanisme de défense naturel, le signe d’une situation de tension, de frustration … et … libre de jugement nous utilisons alors les exercices de respiration afin de revenir à un état de calme. Ce moyen permet de démontrer qu’il est possible d’avoir une action volontaire sur l’état émotionnel.
  • La journée se termine sur une évaluation des attentes pour la journée suivante.

2ème journée

fotolia 91507341Le Matin

  • Exercices de respiration (équilibrante)
  • Temps de détente basé sur l’écoute sensorielle.
    Diaporama sur les grands principes de la « relation d’aide ». Ce visionnage permet de mieux comprendre les mécanismes pathologiques de certains bénéficiaires.
  • Partage et réflexions autours des différentes stratégies d’adaptation : savoir mettre les limites, répondre à la demande tout en préservant la « juste distance », entretenir un relationnel « proximal » appelé aussi « intimité professionnelle ». Rappel des repères et des limites du cadre professionnel.
  • Nécessité et limites des mécanismes de défense.
  • Analyse des mécanismes de transfert et contre transfert.
  • Initiation à la « méditation » sur la base de l’approche MBSR (Mindfulness Based Stress Réduction, en français) la réduction du stress basé sur la pleine conscience. Cette technique permet d’unir le lâcher prise et la concentration. Il est nécessaire de se détendre pour pouvoir se centrer, se concentrer, sinon l’esprit entre en « surchauffe » et l’état de stress se développe.

 

Au retour de la pause repasatelier meditation clip image003

  • Une séance de sophrologie en position allongée permet de travailler sur l’enracinement et la protection. Grâce à la visualisation les participants créent un ancrage permettant de développer un sentiment de sécurité, une mise à distance tout en restant présent à l’autre.
  • Découverte de la technique du « Toucher-Détente », pratique qui s’utilise par le toucher sur les vêtements. Cette approche est un outil très efficace pour créer du lien et réduire l’état de stress en quelques minutes. A utiliser avec les bénéficiaires, les collègues et la famille. (Cette pratique est couramment utilisée dans les établissements hospitaliers et les EHPAD.
  • Nous terminons la journée en écrivant ensemble la liste des différents moyens de détente et de prévention de l’épuisement.
  • En conclusion, chacun prend l’engagement de changer certaines habitudes durant la semaine qui suit.
  • Une évaluation de ces 2 journées permet de faire le point sur les satisfactions, les questionnements et les attentes de chacun.

3ème journée

jep meditation1

Le matin

  • Exercices de respiration (les 9 respirations purificatrices) en introduction à la méditation de « pleine conscience » (MBSR)
  • Temps d’explications sur la mécanique habituelle de l’esprit à savoir la confusion entre « la projection fantasmatique » et « la réalité ici et maintenant ». La peur étant à l’origine du stress l’esprit a pour habitude de puiser dans les expériences passées douloureuses pour les projeter dans un avenir qui de ce fait apparaît sombre et menaçant. La pratique de la pleine conscience permet d’entrainer l’esprit à demeurer dans la réalité ici et maintenant par un ancrage qui se réalise grâce à la respiration consciente, porté par l’écoute sensorielle et l’observation du mouvement des pensées. Cet entrainement de l’esprit permet de quitter le statut de « victime de ses propres peurs » en développant les capacités créatrices de « renforcement de la confiance ».
  • Cette expérience de calme intérieur est suivie d’une séance de sophrologie qui sert de support dans le choix d’un engagement personnel de transformation de soi.

 

Au retour de la pause repas

fleurs de bach utilisation 960

  • Rappel des principes de communication dans le cadre professionnel (bénéficiaires et responsables hiérarchiques) ainsi que dans le cadre privé (famille et ami).
  • Découverte de l’aromathérapie : Les grands principes d’utilisation, mise en garde, démonstration de senteurs et des différents moyens d’utilisation (diffusion, olfaction, voie orale, massage). Explications sur les « fleurs de Bach ».
  • Les grands principes de la nutrition : Présentation des aliments sources d’énergie considérés comme les aliments anti stress.
  • Conclusion de cette journée avec un toucher détente des mains accompagné d’une huile aromatique relaxante.
  • Evaluation écrite et photo de groupe.